Recette maison : LA LESSIVE À LA CENDRE


Protection de l’environnement et économie financière, voilà une bonne recette. Si vous l’avez essayée ou que vous tentez l’expérience, merci de nous faire part de vos observations ou de vos astuces complémentaire.

Hebergeur d'image

Les lessives et la pollution, c’est une histoire qui semble durer. Les nombreux produits chimiques qui entrent dans leur composition sont de plus en plus réglementés car au fur et à mesure des études d’impact, les scientifiques se rendent compte que des composants chimiques et toxiques finissent par se retrouver dans la nature. Les phosphates par exemple sont interdits en France dans les lessives depuis le 1er juillet 2007 (notons tout de même que la Suisse a pris une décision similaire dès 1986).

Malgré les traitements subis par les eaux en stations d’épuration, il restait toujours une quantité de ces phosphates libérées dans les eaux pourtant nettoyées. Or, les phosphates favorisent la multiplication des algues dans l’eau, qui, pour croître, puisent tout l’oxygène présent dans le milieu aquatique. Ce phénomène dit « d’eutrophisation » était supposé diminuer avec l’interdiction des phosphates. Un bienfait mis en doute par le magazine « 60 millions de consommateurs » qui dénonçait quelques mois avant l’entrée en vigueur de cette mesure son inefficacité à prévoir, les fabricants de lessive ayant anticipé bien en amont cette interdiction d’utiliser des phosphates dans leurs formules respectives.

Désormais, et selon une recommandation de l’organisation professionnelle qui encadre les fabricants de lessive européens, les produits sont plus concentrés. Objectif : réduire la quantité de produit utilisé pour chaque machine (180 grammes de lessive en poudre étaient nécessaires en 1997, contre 80 aujourd’hui) et réduire l’impact environnemental de l’industrie. En chiffres, cela donne 400 000 tonnes de liquide utilisé en moins, 16 000 tonnes de matériaux d’emballages économisés, et 14 000 camions en moins d’envoyés sur les routes d’Europe. Pourquoi pas, après tout. Saviez-vous qu’il existe de bonnes vieilles méthodes, pour faire soi-même sa petite lessive, et en étant parfaitement certain qu’elle ne contiendra pas une molécule chimique au nom imprononçable qui se révèlera peut-être dans 20 ans être un tueur silencieux ?

La lessive à la cendre un parfait exemple de ces recette de grand-mère un peu oubliées qui se voient offrir une seconde chance. Jugez donc : prenez deux litres d’eau dans lesquels vous versez quatre verres emplis de cendres de bois. Laissez décanter le mélange pendant 24 heures. Passer ensuite la mixture dans un filtre (un entonnoir recouvert d’un tissu fin fera parfaitement l’affaire). Ajoutez pour l’odeur quelques gouttes d’huile essentielle de citron par exemple. Il vous suffit ensuite de mesurer 2 dL de cette lessive « maison » pour chaque brassée de linge. Par quel miracle cela fonctionne-t-il ? Simplement parce que la cendre contient de la potasse, un dissolvant naturel pour les graisses.

Vous ne regarderez plus votre cheminée ou votre barbecue de la même façon après avoir essayé cette lessive?

Source

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield