Perspectives gravissimes du futur "Accord de libre échange" avec les USA


“Quelque chose se profile dans l’ombre qui pourrait réduire nos droits fondamentaux et contaminer notre alimentation à jamais…./…Le degré de secret autour de cet accord est sans précédent…/…S’il est ratifié, le PTP imposerait des dispositions réglementaires punitives qui donneraient aux multinationales un droit sans précédent. Ces entreprises seraient légalement fondées à exiger du contribuable une compensation financière si leurs représentants décidaient de politiques nationales s’apparentant à des barrières aux profits et à la vente des produits commercialisés par les multinationales. …/…il permettra d’intenter directement des procès aux gouvernements pour obtenir des compensations financières, « compensations qui seraient directement puisées dans les poches du contribuable via le Trésor public

……………..
D’une façon surprenante, aucun chapitre précis relatif à l’agriculture n’apparaît dans le PTP. C’est parce que les règles affectant les systèmes alimentaires et la sécurité alimentaire ont été intégrées un peu partout dans le texte.
……….

Bien que dans son ensemble le contenu du PTP reste encore partiellement caché, voici quelques points qui s’imposeront aux pays signataires et porteront irrémédiablement atteinte à leur souveraineté :

–  porte aux importations sans résoudre les questions relatives à la sécurité alimentaire ou aux impacts environnementaux.

– interdiction de  toute discrimination basée sur la qualité de la production = « Ceci signifie que des programmes publics qui favorisent l’utilisation d’une alimentation durable, biologique ou produite localement, pour les cantines scolaires pourraient être interdits »”

– Etiquettage des OGM non autorisé ou taxé. pas de moratoire possible sur les OGM.

– Plus de possibilité de se défendre contre l’Hégémonie de Monsanto. Bouffer, les pesticides, voyez dépérir votre TERRE  et taisez vous
Disparition des paysans : suicides et faillites. “Le futur contrat s’assure  que les citoyens des pays impliqués n’aient aucun contrôle sur la sécurité alimentaire, sur ce qu’ils vont manger, sur le lieu où cette nourriture sera cultivée, sur les conditions dans lesquelles la nourriture sera cultivée et sur les restrictions d’utilisation d’herbicides ou de pesticides »…”« Si le PTP est adopté, la porte sera alors encore plus ouverte aux abus envers les droits de l’Homme et de l’environnement »
………

“Dans un ultime avertissement, la militant prévient que « les choses auxquelles nous devons nous attendre avec certitude sont les suivantes : davantage  d’exploitations agricoles à grande échelle et  davantage de monoculture ; la destruction des économies locale ; aucune donnée sur la façon dont notre nourriture sera cultivée ou sur ce que nous mangerons ;  davantage  de déforestation ; une utilisation accrue des herbicides et des pesticides ;  davantage de pollution industrielle ; un nombre croissant de dépôts de brevets sur le  vivant ;  davantage  de plantes et d’aliments OGM ; aucun étiquetage des OGM contenus dans la nourriture. »

Et demain l’Europe ?

“Tout ceci représente un pas en arrière pour les droits de l’Homme et un pas de géant vers le contrôle de notre nourriture par Monsanto et toutes les multinationales de l’agroalimentaire américaines.Malgré ces conséquences désastreuses pour les Droits fondamentaux, ainsi qu’une perte de souveraineté alimentaire sans précédent, la plupart des américains comme les  citoyens des autres pays signataires ne sont courant ni de cet accord commercial, ni de ses effets plus qu’inquiétants, tous soigneusement maintenus dans l’ignorance la plus crue. “

Lire l’ensemble de l’article ici :
http://blogs.mediapart.fr/blog/benjamin-sourice/140813/accords-de-libre-echange-et-ogm-quand-monsanto-dicte-sa-loi

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield