MONNAIE LOCALE COMPLÉMENTAIRE – AG du CLAS LOTOIS


Le 22 mars à la MJC de Cahors 19h30 se déroulera l’Assemblée Générale de l’association CLAS
(Comité Local d’Agrément Sol) Lotois dont le but est de créer une monnaie complémentaire sur le bassin de Cahors, Castelnau-Montratier, Montcuq et Lalbenque.

” Une monnaie locale complémentaire (MLC) est une monnaie parallèle à la monnaie nationnale émise et gérée par les citoyens. Elle a pour objectif de redonner au territoire l’humanité et le sens que les monnaies conventionnelles n’incarnent plus ” Philippe Derruder

Pourquoi créer une nouvelle monnaie ?
Il existe en France une quinzaine de monnaies complémentaires et environ 5000 à travers le monde.
Issue de la volonté des citoyens, cette monnaie n’a qu’un seul but dynamiser l’économie locale en créant de la richesse du fait d’une circulation rapide.

Les objectifs :
Contribuer au developpement d’une économie fondée sur des valeurs écologiques et sociales ainsi que sur le renforcement de coopérations territoriales, valeurs partagées en particulier au sein de l’économie sociale et solidaire.

Faciliter les échanges et créer des mécanismes de solidarité et de coopération entre différents acteurs, dans la perspective d’un développement humain soutenable.

Permettre l’appropriation démocratique de l’usage de la monnaie par les citoyens.

Le SOL: une monnaie non capitalisable
Aujourd’hui, seuls 3% des transactions mondiales sont liées à l’économie réelle, c’est à dire à des échanges de biens, de services et de devises. L’essentiel de la monnaie en circulation concerne la spéculation financière. Convertir des euros en Sols c’est lutter au quotidien contre la spéculation car le Sol n’est pas capitalisable.

Effectuer ses achats en Sols, c’est également privilégier l’économie réelle sur le territoire. Le Sol est avant tout un instrument d’échange: plus il circule, plus il encourage la création de richesse locale.

Echanger en Sol, c’est également favoriser les structures qui partagent nos valeurs fondées sur le respect de l’Humain et de la Nature car le Sol ne peu être utilisé que dans un réseau d’acteurs agréés.

Un projet d’éducation populaire
Le projet SOL vise la réappropriation de la monnaie par les citoyens. Les décisions sont prises collectivement par les adhérents lors des réunions mensuelles.

Une monnaie convertible en euro
Le Sol est indexé sur l’euro: 1 Sol = 1 euro.

Une monnaie fondante
Afin d’éviter la thésaurisation et de favoriser la circulation de la monnaie, le Sol perd de sa valeur avec le temps. A définir localement

Une monnaie destinée à circuler
Chaque Sol circule dans un réseau et génère des ” cercles vertueux”

Des fonds solidaires
Pendant que les Sols circulent dans le réseau, les euros déposés par les adhérents du Sol sur le compte de l’association dans un établissement bancaire coopératif permettent d’accorder des prêts à des personnes exclues du système bancaire ou à des porteurs de projets de l’économie sociale et solidaire.

Où dépenser les Sols?
Il est possible d’utiliser des Sols dans toutes les lieux qui ont reçu un agrément par le CLAS ( Comité Local d’Agrément Sol) Pour être agréé, il faut satisfaire une charte éthique, respectueuse des humains et de la nature. Tous les secteurs d’activité sont concernés: magasins et restaurants, cinémas, garages, épiceries solidaires, artsans, thérapeutes, services à la personne etc….

 

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield