Méthanisation : le monstre de Gramat

LE MÉTHANISEUR GÉANT DE GRAMAT
IMPACTE PLUS DE LA MOITIÉ
DU DÉPARTEMENT DU LOT

Après  la  menace  des  gaz  de  schiste  puis  un  projet  de  stockage  en  sous-sol  de  déchets  nucléaires, aujourd’hui il est   question   d’un   méthaniseur   géant   qui   va   traiter   les   déchets   d’abattoirs   et d’exploitations  agricoles  de  type  industriels  de  plusieurs  départements :  45  000  km2  (1  Km²  =  100 Ha). En revanche, l’épandage des résidus sera concentré sur seulement 45 km2 autour de Gramat.

1. La méthanisation, comment ça marche!
C’est  un  processus  de  dégradation  de  la  matière  organique  (lisier,  fumiers,  boues  de  station d’épuration,  déchets  d’abattoir,  etc.)  qui  produit  du  méthane,  source  de  chaleur  et  d’électricité.  Les résidus, issus de l’opération sont utilisés comme engrais.
Nous ne sommes pas contre ce principe s’il reste à une échelle raisonnable, c’est à dire une unité de  méthanisation  pour  moins  de  10  exploitations  agricoles  (comme  le  préconise  l’ADEME)  pour limiter le risque de pollution de l’eau de boisson.

2. Le projet de Gramat
La  société  BIOQUERCY  (CAPEL,  Quercynoise,  FONROCHE,)  veut  construire  une  unité  de production de méthane dans la zone d’activité du Périé, afin de valoriser des déchets.

3. Une grande quantité de déchets, un petit périmètre d’épandage :
Le dimensionnement du projet : agrée jusqu’à 64 000T /an de déchets qui généreront 45 000T de résidus.  CAPEL  ne  fournira  que  20%  des  déchets.  80%  seront  donc acheminés  de    départements voisins mais TOUS les résidus seront épandus sur seulement 72 exploitations agricoles dans un rayon de 30 km autour de Gramat.

4. Des risques écologiques et sanitaires
En raison de la perméabilité de nos sols calcaires, on peut légitimement se poser la question des infiltrations dans le sous-sol et dans les zones de captage d’eau qui alimentent la moitié du Lot.
Aucune étude hydrogéologique n’a été prise en compte par la société Bioquercy et aucun garde-fou mis en place pour surveiller, évaluer les risques de contamination des eaux souterraines.
Les odeurs vont également incommoder les riverains du méthaniseur et des sites de stockage.

5. Mise en place d’un collectif citoyen du Lot
Face à ce projet surdimensionné il nous parait crucial de nous mobiliser pour demander plus de garanties quant à la qualité de notre eau potable mais aussi de discuter de la pertinence d’un projet de cette ampleur.
Ce  collectif travaille indépendamment de tout parti politique et refuse toute récupération de ces derniers.

Pour vous informer :
Blog : metha46.wordpress.com / Mail : 46metha@gmail.com
Une pétition est en ligne.

2.5 millions d’€ de subvention publiques pour un projet privé qui va charger encore plus
l’eau de boisson en nitrates et en métaux lourds : on passe du principe du Pollueur/payeur au principe du Pollué/payeur !

Les causses du Quercy ne doivent pas devenir une poubelle !
Le Collectif Citoyen  du Lot

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Méthanisation : le monstre de Gramat

  1. sainte marie dit :

    Il n’est pas possible de faire ça. La terre n’en peux plus et l’homme continue. Où nous allons arriver?

  2. Marseille Antoine dit :

    Très bon projet pour ma part, cela évite les pesticides et les engrais industriels sur nos terres agricoles. C’est une façon ingénieuse de revaloriser les déchets organiques en valeur organique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield Anti-Spam