Louis Gallois défend les gaz de schiste

Nous sommes dans de beaux draps avec des dirigeants pareils !

La mobilisation ne doit pas faiblir.

Louis Gallois défend les gaz de schiste, Delphine Batho fulmine

Par Astrid Gouzik – Publié le 18 octobre 2012, à 17h 40-  © Reuters

A lire sur le même sujet

Dans son édition datée du 18 octobre, le magazine Paris Match rapporte un échange plus que houleux entre la ministre de l’Ecologie et l’ancien président d’EADS. Le commissaire général à l’investissement, nommé en juin dernier, s’est vu confier la rédaction d’un rapport sur la compétitivité. Selon Paris Match, c’est dans ce cadre que Louis Gallois a été reçu par Delphine Batho, au ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.


Batho et Gallois s’affrontent

Conversation explosive voici quelques jours entre Delphine Batho et Louis Gallois. L’ex-président d’EADS, qui peaufine un rapport attendu sur la compétitivité de la France, a rendez-vous chez la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Elle se met en colère quand l’industriel lui explique que son rapport contiendra un chapitre sur la nécessité d’exploiter les gaz de schiste pour l’Hexagone qui dispose de près de la moitié des ressources potentielles en Europe de l’Ouest. Louis Gallois n’a cure de ses remarques. Il assène: «La France a deux richesses phares, le nucléaire et les gaz de schiste. Il est hors de question de faire l’impasse.» – Elisabeth Chavelet


 Le point d’achoppement de cette réunion ? Les très controversés gaz de schiste. Delphine Batho s’est mise “en colère quand l’industriel lui explique que son rapport contiendra un chapitre sur la nécessité d’exploiter les gaz de schiste“, rapporte Paris Match. La réplique de son interlocuteur est sèche : “La France a deux richesses phares, le nucléaire et les gaz de schiste. Il est hors de question de faire l’impasse.”

Le sujet est décidément à l’origine de bien des mésententes au sein du gouvernement, l’énergie faisant figure d’objet de discorde au sein de l’équipe de Jean-Marc Ayrault. En effet, en juillet dernier, alors que la fracturation hydraulique est interdite en France depuis 2011, Arnaud Montebourg juge que le sujet mérite un débat. Il estime que la discussion doit être relancée sereinement en tenant compte de l’évolution des technologies.

De l’autre côté, Delphine Batho estime que rien ne permet d’envisager une exploration sûre à l’avenir et que la fracturation restera interdite en France. Une assertion confirmée lors de la conférence environnementale, au mois de septembre dernier, lorsque François Hollande ferme la porte aux gaz de schiste.

Un mois plus tard à peine, la polémique autour de ces gaz non conventionnels anime à nouveau Twitter suite aux révélations de Paris Match.

@leLab_E1: Louis Gallois : “Hors de question de faire l’impasse sur le gaz de schiste” >

Le rapport Gallois changera-t-il la donne ? Réponse le 5 novembre prochain.

http://www.usinenouvelle.com/article/louis-gallois-defend-les-gaz-de-schiste-delphine-batho-fulmine.N184323?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+a-la-une+%28Usine+nouvelle+-+A+la+une%29#xtor=RSS-215

>

Danièle Favari, Juriste en droit et droit européen de l’environnement

http://www.nongazdeschisteinfos.com

Twitter : https://www.twitter.com/daniele_favari
>

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield