LES EPANDAGES DE LISIER SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES CAZALS/SALVIAC


Source

A Cazals, la porcherie industrielle [8500 têtes] génère des emplois et des revenus pour quelques agriculteurs du canton. Elle fournit aussi de l’engrais bon marché.

Cependant, cette activité économique questionne sur les nuisances engendrées et les risques pour la santé de l’ensemble des habitants.

Hebergeur d'image

La porcherie industrielle de Cazals

Quels contrôles pour la protection sanitaire des populations ?

  • Porcherie industrielle de 8500 porcs actuellement, une des plus importantes porcheries du Lot (agrément pour 2400×3 animaux équivalents soit 7200 têtes) 
  • Située à la sortie de Cazals, à quelques mètres de la rivière MASSE (Espace Naturel Sensible) 
  • 2 fosses à lisier
  • Epandage des lisiers sur prairies à Cazals et Salviac selon un plan d’épandage élaboré par la Chambre d’Agriculture
  • Suite à une inspection de la DDCSPP en 2012, création de 2 nouveaux bâtiments à côté de la rivière avec système de filtration d’air pour une mise aux normes  “bien-être animal”. Ceux-ci accueilleront 850 truies gestantes
  • Contrôles sanitaires par la DDCSPP relatifs au plan d’épandage à partir seulement de documents déclaratifs émis par la porcherie

Au XXIème siècle, les lisiers doivent se gérer autrement !

LA METHANISATION, une alternative pour Cazals ?….

Le Cercle de Gindou a organisé la visite de 2 unités de méthanisation avec les élus de la Communauté de Communes Cazals/Salviac en avril 2012

Où en est leur réflexion aujourd’hui ? Ont-ils initié le dialogue avec les dirigeants de la porcherie ? Peuvent-ils agir sur le maintien de la qualité du cadre de vie à Cazals ? Sont-ils en mesure de garantir aujourd’hui que les épandages de lisier ne représentent aucun danger pour la santé de leurs concitoyens ?

Visite de l’unité de méthanisation à Mayrac (46) créée par Joel LAVERDET

Visite de l’unité de méthanisation à Marcillac St Quentin (24) créée par des adhérents de la CUMA-St Quentin avec l’aide de la Chambre d’Agriculture de Dordogne

Objectifs des unités de méthanisation

Les unités de méthanisation conjuguent trois objectifs :

  1. Transformer les déchets organiques tels que les lisiers,  fumier, tontes des espaces verts en énergie renouvelable (le biogaz)
  2. Produire de l’électricité et de la chaleur
  3. Réutiliser le digestat. Le digestat est constitué, une fois la méthanisation effectuée, par les ” restes” qui ont une valeur fertilisante. Il est épandu sur les champs et permet de diminuer les nuisances olfactives anciennement dues au lisier.

Lire les commentaires et explications enthousiastes
du CONSEILLER GENERAL du canton d’Asttafort,
Michel Esteban, suite à sa visite à Marcillac St Quentin :

http://michel-esteban.over-blog.com/article-une-suite-logique-114260363.html

 Plus d’infos sur notre page :

Alternatives énergétiques pour le Lot

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield