Hospitalisation sous contrainte d’un militant écologiste non violent

Lundi 26 mars 2012, un militant défenseur de l’environnement s’est rendu à la mairie de son village vers 18h, ayant  appris que le maire de la commune avait demandé le déclassement de l’unique zone terrestre Natura 2000 du village.

Il a alors entamé une action non violente dans les locaux de l’hôtel de ville en s’enchaînant à un puits.

Élus, gendarmes et pompiers se rendent sur place et décident, bien que l’action se déroule dans le calme, de l’hospitalisation d’office du militant par arrêté  municipal !

60 heures plus tard, personne n’a pu communiquer avec ce militant. La municipalité refuse toute information. La gendarmerie indique que l’action troublait l’ordre public et que le militant présentait un danger… pour lui-même.

Lire la suite sur le blog de Stéphanie Muzard Le Moing.

Autre article sur le site du Lot en Action

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield