Gaz de shiste – L’entourloupe du Président

Communiqué de non au gaz de schiste 47

A grand renfort de communication médiatique, le gouvernement a fait savoir qu’il annulait 7 permis de prospection de gaz de schiste.
Nous sommes donc très heureux et soulagés d’apprendre que les permis de Cahors et de Beaumont de Lomagne sont mis à la corbeille !
Mais attention !! la lutte continue car :
 
– on nous fait croire que François Hollande a annulé TOUS les permis .. au nombre de 7 !! ? alors qu’il y en a une CENTAINE pour lesquels la confusion demeure entre conventionnel et non-conventionnel
– il reste sur le département 47 le permis d’Eauze, demande de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux
– de nouveaux permis peuvent être demandés, de façon discrète !
– connaissant la pression des lobbies, ils ne lâcheront pas le morceau aussi facilement ! 
Donc nous restons mobilisés et vigilants !
 
La journée du 22 septembre à Beaumont de Lomagne est bien sûr maintenue, elle sera une journée festive de mobilisation et d’information.
 
Petit détail à rajouter qui a son importance : les permis annulés correspondent à des zones où la mobilisation citoyenne est forte !!

EXTRAIT d’un communiqué AFP de ce vendredi 14 septembre :

Gaz de schiste: les détails des sept permis annulés

PARIS – Voici les principaux détails concernant les sept demandes de permis de recherche d’hydrocarbures que le gouvernement a décidé vendredi de rejeter, parce qu’il considère qu’elles visent les gaz de schiste, selon les données recueillies par l’AFP.

– Beaumont-de-Lomagne: la demande de recherche de gaz portait sur une zone de 10.405 km2, s’étendant sur 7 départements (Lot-et-Garonne, Dordogne, Lot, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, Ariège, Gers). Elle avait été déposée par BNK France, filiale de l’américain BNK Petroleum.

– Brignoles: la demande de recherche de gaz sur une zone de 6.785 km2 qui s’étend sur 4 départements (Var, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône et Vaucluse, d’après le demandeur) avait été déposée par l’américain Schuepbach.

– Cahors: la demande de recherche de gaz sur 5.710 km2, sur 4 départements (Aveyron, Dorgogne, Lot et Tarn et Garonne), émanait de 3Legs Oil&Gas, une société de l’île de Man.

– Lyon-Annecy: la demande de recherche de pétrole et de gaz portait sur 3.800 km2, répartis sur 5 départements (Savoie, Haute-Savoie, Ain, Isère, Rhône), et avait été effectuée par Schuepbach.

– Montélimar (extension): la demande de recherche de gaz émanait du géant pétrolier français Total. Elle concernait 1.859 km2 situés sur trois départements (Drôme, Var, Gard).

– Montfalcon: la demande visait à rechercher du gaz sur une superficie de 5.792 km2, dans cinq départements (Savoie, Isère, Drôme, Ardèche et Rhône), et avait été déposée par BNK France.

– Valence: la demande visait du pétrole et du gaz, sur une zone de 5.801 km2 à cheval sur cinq départements (Rhône, Isère, Savoie, Drôme, Ardèche), et avait été déposée par 3Legs Oil & Gas.

(©AFP / 14 septembre 2012 15h09)

Dautres infos sur le blog de Stéphanie Muzard Le Moing

et sur celui du

Cercle de Gindou

gazschistenon.jpg

Observation du GADEL:

Oui mais?

La Commission Européenne entend superviser le respect des exigences juridiques communautaires (textes supra-nationaux) et veiller à ce qu’un cadre approprié soit mis en place pour permettre l’exploitation durable des gaz de schistes !

Amitiés,

Jacques

GADEL

TOUS À BEAUMONT DE LOMAGNE LE 22 SEPTEMBRE

 

Ce contenu a été publié dans Annonces. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield