Édition 2007

COQUELI’CAUSSE

Coqueli’causse est né en 2007 grâce à l’association Alter-Natives et à la participation de Céline Moulinier. Le but était de créer une journée autour du développement durable et de l’écologie au sein de la commune de Limogne en Quercy, lieu symbolique pour son côté rural et haut en couleur.


Cette journée du 21 avril 2007 fut globalement une belle réussite en partie grâce à un temps magnifique qui a permis de prolonger jusqu’en fin de soirée.

Une vingtaine de bénévoles, des membres actifs de l’association Alter-Natives et des collègues de BTS de Melle Céline Moulinier ont tout mis en ?uvre pour cette journée. De plus, plusieurs personnes et acteurs locaux ont été mobilisés : Monsieur le Maire et sa randonnée pédestre, le Rince Cochon et leur repas du midi en bio, l’office du Tourisme ainsi que Ciné Lot qui projetait le film du soir. De même, cette manifestation a été soutenue par le Conseil Général du Lot, la Direction Régionale de l’Environnement et le Crédit Agricole.

Les exposants ont globalement été satisfaits de cette journée grâce à de bons contacts et échanges avec le public, il en a été de même pour les associations présentes.

L’affluence, difficile à estimer, a été correcte pour cette première édition.

Les animations proposées :

-Randonnée pédestre accompagnée par monsieur le Maire et Gaël Macho en conteur ;

-Diffusion des documentaires « l’Ile aux Fleurs » suivi d’un débat sur le commerce équitable et expo « recyclage » du SYDED ;

-Diaporama commenté sur l’énergie nucléaire par l’association « Sortir du Nucléaire » ;

-Contes du Quercy pour les enfants par Gaël Macho ;

-Présentation des constructions en paille par Irna ;

-Intervention sur l’alimentation facteur de santé par Catherine Saurel, infirmière et conseillère en nutrition ;

-Animation musicale avec « Les Gongs du Jardin », groupe de percussions ;

-Diffusion du film « La Belle Verte » de Coline Serreau avec Ciné Lot.

Pour cette première année nous avons remarqué le manque sur le forum et le marché de certains exposants, comme par exemple les maraîchers, les contacts avaient été pris trop tard ou trop tôt selon les exigences de chacun. Ont également fait défaut, l’absence des stands dédiés à l’habitat écologiques.

Comme ce genre de manifestations se font rares dans notre région, nous avons décidé de renouveler l’expérience pour l’année 2008.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page