LINKY – Un ami qui vous veut du bien ?

AUTRE DATE :
15 MARS à 20H30
Salle de la Mairie
CASTELNAU-MONTRATIER

Contact : 05 65 22 91 11

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Laisser un commentaire

Notre Dame des Landes : le CéDpa et l’ACIPA reçus par la commission d’enquête du Sénat.

Communiqué de presse de l’ACIPA et du CéDpa – mercredi 18 janvier 2017

Notre Dame des Landes : le CéDpa et l’ACIPA reçus par la commission d’enquête du Sénat.

Hier mardi 17 janvier, une délégation de 6 représentants(*) de nos associations est venue exposer devant la commission d’enquête sénatoriale son point de vue sur la réalité des mesures de compensation des atteintes à la biodiversité engagées sur des grands projets d’infrastructures, intégrant les mesures d’anticipation, les études préalables, les conditions de réalisation et leur suivi.

Les sénateurs et sénatrices présents ont été surpris d’apprendre par notre voix qu’en matière de compensation environnementale, d’une part, il y avait deux poids – deux mesures avec des aspects réglementaires très stricts pour les projets de lotissements ou de zones d’activités des collectivités, alors que l’État et AGO-Vinci eux n’ont aucune obligation de résultat. Et, d’autre part, d’entendre qu’aucune mesure compensatoire n’avait été engagée à ce jour à Notre Dame des Landes et que plusieurs dizaines de paysans sur 8 000 ha autour de la ZAD avaient refusé d’y souscrire.

Notre délégation a insisté sur le fractionnement des procédures d’autorisation environnementale qui conduisent à une non-prise en compte de l’évaluation globale des impacts environnementaux et à une absence de tentative réelle d’évitement de l’impact environnemental.

Elle a aussi rappelé qu’à Notre Dame des Landes, nous sommes en présence d’un écosystème naturel complexe, unique et entier, composé de multiples têtes de bassins versants avec leur bocage, boisement, prairies, landes, chevelus de rus et de ruisseaux sur les 1 650 ha de la ZAD.

Nous avons conclu que si les procédures environnementales et démocratiques avaient été conduites dans le bon ordre, l’État aurait conclu de lui-même à éviter de retenir le site de Notre Dame des Landes. Ainsi, les autres alternatives – dont celle de l’optimisation de Nantes-Atlantique – auraient été étudiées avant tout débat et consultation du public.

Il n’est jamais trop tard… pour prendre une bonne décision.

(*) Jean-Paul Naud, Geneviève Lebouteux, Christophe Dougé pour le CéDpa
Agnès Belaud, Julien Durand, Sylvain Fresneau pour l’ACIPA
L’audition complète est visible en replay ici : http://videos.senat.fr/video.297199_587c04b59b6e5.audition-de-representants-de-cedpa-acipa-et-adeca
Les autres auditions sont accessibles là : http://videos.senat.fr/commission.BIOD.p1

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Un commentaire

Les nanoparticules sont dangereuse, il faut les interdire !

L’INRA a publié hier dans la revue Scientific Reports (Nature) une étude sur les effets de l’ingestion de nanoparticules de dioxyde de titane :

  • lésions précancéreuses,
  • immunité altérée,
  • pénétration de la paroi intestinale, …

Le dioxyde de titane, plus connu sous l’appellation E171, est très couramment utilisé dans l’alimentation en tant que colorant. On le retrouve dans de nombreux produits destinés aux enfants : bonbons, chewing-gum, biscuits, chocolats, sauces…

Au vu des résultats de cette étude qui vient s’ajouter à d’autres études inquiétantes, le principe de précaution doit s’appliquer.

EXIGEONS UN MORATOIRE SUR LES NANOS !

Les enfants sont en première ligne : ils seraient deux à quatre fois plus exposés au dioxyde de titane que les adultes du fait de leur consommation de confiseries.

Agir pour l’environnement a démontré, dès juin 2016, que les nanoparticules sont déjà présentes à grande échelle dans les assiettes et ce à l’insu du consommateur. L’association a en effet fait analyser cinq produits alimentaires courants contenant du E171. Dans ces 5 produits choisis au hasard, à chaque fois le dioxyde titane se trouve à l’état de nanoparticules.

Les nanoparticules sont des substances extrêmement petites et réactives grâce à un rapport surface/volume plus important. Dans l’alimentation, ces nanoparticules sont utilisées dans les additifs alimentaires pour leurs propriétés nouvelles ou leurs propriétés amplifiées : dioxyde de titane (colorant), dioxyde de silicium (antiagglomérant). Ils n’apportent strictement rien aux consommateurs mais contaminent notre alimentation.

Exigeons du gouvernement l’interdiction des nanoparticules dans l’alimentation !

INTERPELLEZ LE GOUVERNEMENT en signant la pétition : http://stop-nano.agirpourlenvironnement.org

SIGNEZ LA PÉTITION
pour exiger un moratoire sur les nanoparticules !

★ Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé.★ – Margaret Mead (1901 – 1978) – Anthropologue.

Stéphen, Martin, Benjamin, Magali, Mathias, Stéfanie, Antoine, et toute l’équipe d’Agir pour l’Environnement.

contact@agirpourlenvironnement.org

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Laisser un commentaire

Vaccin DTP : le rapporteur soutient l’IPSN !

Chère amie, cher ami,

Lundi 16 janvier 2017 a eu lieu une audience publique historique sur l’affaire DTP au Conseil d’État.

L’affaire en bref :

Cette séance avait pour but de permettre au rapporteur nommé sur le dossier, de présenter ses conclusions.

Il faut essentiellement retenir qu’il nous a donné raison en recommandant :

  1. Que la décision de la Ministre refusant notre requête soit annulée ;
  2. Que le Conseil d’Etat enjoigne à l’Etat de demander aux laboratoires pharmaceutiques de produire des vaccins qui correspondent à l’obligation vaccinale.

Si la décision du Conseil d’Etat confirmait les recommandations du rapporteur, l’Etat disposerait alors de quatre mois pour demander aux laboratoires de produire une solution adaptée à l’obligation vaccinale.

Mais la décision revient au Président de l’audience publique. C’est à lui de trancher. Sa décision doit intervenir dans les 15 jours.

Nous ne sommes donc pas encore au bout. Avoir réussi à convaincre le rapporteur est une étape essentielle, voire historique, dans cette affaire mais cela ne suffit pas.

Pour autant, la clarté de son exposé et la fermeté de ses propositions est déjà un motif de satisfaction et de soulagement.

Le Conseil d’État a pris au sérieux notre demande et il existe bien une faille juridique dans la mise en œuvre de l’obligation vaccinale aujourd’hui.

Afin de marquer votre soutien au rapporteur et de montrer aux autorités votre détermination dans ce qui reste, malgré les bonnes dispositions du rapporteur, un scandale d’Etat, n’hésitez pas à continuer à signer notre dernière pétition sur le sujet et à la faire circuler.

Pour vous permettre de saisir parfaitement les enjeux et les étapes de cette affaire, je vous propose ci-après un compte-rendu plus détaillé de ce qui s’est passé au Conseil d’Etat.

Bonne lecture,

Augustin de Livois

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association loi 1901 sans but lucratif
21 rue de Clichy
75009 PARIS
www.ipsn.eu
Continuer la lecture

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Laisser un commentaire

Habitat participatif – Projet de Saint-Bressou

Situé à proximité immédiate du Parc Régional des Causses du Quercy, Saint Bressou est un petit village entouré d’un paysage remarquable. Il compte aujourd’hui 125 habitants.
À Lacapelle-Marival, une petite ville à 10 minutes, vous trouverez tous les services, une école et un collège. La sous-préfecture de Figeac est à 20 minutes et le monde à un clic grâce à l’accès internet haut débit du village.

La Mairie propose un terrain municipal généreux pour un projet d’habitat participatif afin de renforcer la dynamique de la vie locale et d’entretenir sa tradition d’accueil. Hab-Fab est chargé de l’animation de la phase de réflexion et prépare actuellement la rédaction d’un appel à manifestation. Les ateliers reprendront en 2017. Nous invitons toutes les personnes intéressées à découvrir dès maintenant ce site extraordinaire.

Jeudi 26/1, 9 et 23/2 – Points info à Figeac – Café Matou Dell’Arte – 5, rue du Crussol – 18h30

Le site du projet
La page Hab-Fab du projet

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Laisser un commentaire