Annulation du festival ÉcoLot toi-même 2017

Voilà 10 ans révolus que le festival ÉcoLot Toi-même est devenu un moment incontournable de la vie militante du Lot et d’ailleurs.

Un des rares festivals accueillant 2500 à 3000 visiteurs et une moyenne de 100 exposants depuis huit ans dont l’équipe d’organisation est 100% bénévole.

Une équipe dynamique, soudée, une équipe qui s’est renouvelée au fil des ans et des envies des gens. Dix ans sans véritables heurts, mais dix ans de passions, d’envies, d’amitié, de partage, de pizzas, de réunions, de rires, de stress, de vins, de bières, d’humour, d’amour…

Dix ans de préparations véritablement chronophages, dix ans de vie articulée autour du festival. Est alors arrivée une envie de faire une pause, notamment pour le coordinateur de toute cette bande de joyeux drilles. Malgré une annonce anticipée du retrait de la coordination, personne n’y croyant vraiment, nous voilà aujourd’hui jour d’envoi des dossiers d’inscription sans équipe organisée comme il se doit.

Nous devons nous rendre à l’évidence : nous ne somme pas en capacité d’organiser le 11ème ÉcoLot pour le 15 avril 2017. Le 11ème aura très certainement lieu un jour mais pas cette année. Malgré tout, le souhait de faire quelque chose d’autre est à l’étude, nous vous tiendrons bien évidemment informés.

Nous profitons de ce message pour dire à tous les exposants, les soutiens privés et publics, les visiteurs, les artistes, les intervenants, les bénévoles, combien nous les remercions de leur présence à nos côtés tout au long de ces années. Ces moments passés ensemble furent riches et pleins d’amitié.

Pour autant, l’association COQUELI’CAUSSE ne cesse pas d’exister. Nous vous promettons de vous revoir d’ici bientôt dans une forme dont nous peaufinons les contours.

Au plaisir de vous lire, vous voir, d’échanger. Et si vous avez envie de nous rejoindre dans l’aventure n’hésitez pas, faites-nous signe.

Encore mille MERCIS
L’equipe de Coqueli’Causse

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Un commentaire

La Maison des Semences Paysannes du Lot recrute

Bonjour,

Dans le cadre d’un remplacement, l’ADEAR du Lot recrute un(e) animateur(trice) en CDD de 1 an à temps partiel (26h/semaine) pour animer la Maison des Semences Paysannes du Lot.

Vous trouverez l’offre ICI.
Date limite de réception des candidatures : 27 janvier 2017.

À faire circuler dans vos réseaux.
Bonne journée et à bientôt,
Anaïs

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

France : bientôt 11 vaccins obligatoires !

Chère amie, cher ami,

Depuis l’année 2008, le vaccin DTP (Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite) n’est plus disponible dans les pharmacies en France.

Ce vaccin était le seul obligatoire. Il était important. Il avait été utilisé depuis des décennies avec succès. Ces maladies avaient été pratiquement éradiquées.

Il s’agissait d’un vaccin sûr. Il ne contenait pas d’aluminium. Qui plus est, c’était un vaccin bon marché (6,54€).

Mais depuis 2008, les laboratoires pharmaceutiques ont retiré le DTP du marché. Ils l’ont remplacé par un super-vaccin contenant des vaccins contre trois maladies non-obligatoires.

Ce vaccin, appelé Infanrix-hexa :

  • contient trois vaccins qui ne sont pas obligatoires ;
  • contient de l’aluminium et d’autres adjuvants ;
  • contient le très controversé vaccin contre l’hépatite B (parfaitement inutile pour la plupart des nourrissons)
  • et il coûte 7 fois plus cher !!

Mais les parents sont obligés de l’acheter et de l’injecter pour se conformer à leur obligation vaccinale !!!

Cette situation est anormale. Elle est injustifiée. Depuis longtemps les autorités auraient du réagir. Elles ne l’ont pas fait.

L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle a lancé avec le Pr Henri Joyeux, en mai 2015, une grande pétition pour le retour du classique DTP sans aluminium. Cette action a déclenché une immense prise de conscience. Plus d’un million de citoyens ont participé. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a réagi en lançant une consultation nationale sur les vaccins.

Cette consultation devait être démocratique.

Elle devait être ouverte.

Elle devait répondre aux légitimes inquiétudes des parents, des grands-parents, de la population.

Elle devait tenir compte de l’intérêt et de la santé des enfants, des risques associés au vaccin, du problème de l’incertitude, des dangers, et des accidents, parfois graves, qui ont eu lieu avec la vaccination.

Mais le Comité pour la Vaccination a rendu son rapport public le 30 novembre 2016. [1]

Et c’est un véritable scandale.

Plutôt que de rappeler à l’ordre les laboratoires pharmaceutiques, et d’exiger à nouveau le simple DTP, le Comité demande exactement le contraire :

  • Il recommande de rendre obligatoire tous les vaccins présents dans le super-vaccin ;
  • Il recommande d’ajouter cinq autres vaccins obligatoires ;
  • Il parle même de rendre obligatoire le tristement célèbre Gardasil, contre le cancer du col de l’utérus (vaccin anti-papillomavirus), et éventuellement d’étendre l’obligation à tous les petits garçons !!!
  • Il recommande de priver les enfants d’accès aux crèches, écoles et toute autre collectivité si les parents refusent une seule de ces vaccinations ;
  • Il conseille d’engager des poursuites judiciaires contre les parents récalcitrants [2]
  • Il veut mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire vous et moi) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale », plutôt qu’à celle de l’industrie pharmaceutique (voir page 32 du rapport) ;
  • Enfin, il recommande « la mise en œuvre sans délai de l’ensemble des recommandations ».

Jamais une offensive aussi directe n’avait été menée dans la santé.

———

Signez, c’est urgent, SIGNEZ LA PETITION CI-DESSOUS POUR BLOQUER CE PROJET avant qu’il ne soit TROP TARD !!

http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants/index.php

Continuer la lecture

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Un commentaire

Méthanisation : le monstre de Gramat

LE MÉTHANISEUR GÉANT DE GRAMAT
IMPACTE PLUS DE LA MOITIÉ
DU DÉPARTEMENT DU LOT

Après  la  menace  des  gaz  de  schiste  puis  un  projet  de  stockage  en  sous-sol  de  déchets  nucléaires, aujourd’hui il est   question   d’un   méthaniseur   géant   qui   va   traiter   les   déchets   d’abattoirs   et d’exploitations  agricoles  de  type  industriels  de  plusieurs  départements :  45  000  km2  (1  Km²  =  100 Ha). En revanche, l’épandage des résidus sera concentré sur seulement 45 km2 autour de Gramat.

1. La méthanisation, comment ça marche!
C’est  un  processus  de  dégradation  de  la  matière  organique  (lisier,  fumiers,  boues  de  station d’épuration,  déchets  d’abattoir,  etc.)  qui  produit  du  méthane,  source  de  chaleur  et  d’électricité.  Les résidus, issus de l’opération sont utilisés comme engrais.
Nous ne sommes pas contre ce principe s’il reste à une échelle raisonnable, c’est à dire une unité de  méthanisation  pour  moins  de  10  exploitations  agricoles  (comme  le  préconise  l’ADEME)  pour limiter le risque de pollution de l’eau de boisson.

2. Le projet de Gramat
La  société  BIOQUERCY  (CAPEL,  Quercynoise,  FONROCHE,)  veut  construire  une  unité  de production de méthane dans la zone d’activité du Périé, afin de valoriser des déchets.

3. Une grande quantité de déchets, un petit périmètre d’épandage :
Le dimensionnement du projet : agrée jusqu’à 64 000T /an de déchets qui généreront 45 000T de résidus.  CAPEL  ne  fournira  que  20%  des  déchets.  80%  seront  donc acheminés  de    départements voisins mais TOUS les résidus seront épandus sur seulement 72 exploitations agricoles dans un rayon de 30 km autour de Gramat.

4. Des risques écologiques et sanitaires
En raison de la perméabilité de nos sols calcaires, on peut légitimement se poser la question des infiltrations dans le sous-sol et dans les zones de captage d’eau qui alimentent la moitié du Lot.
Aucune étude hydrogéologique n’a été prise en compte par la société Bioquercy et aucun garde-fou mis en place pour surveiller, évaluer les risques de contamination des eaux souterraines.
Les odeurs vont également incommoder les riverains du méthaniseur et des sites de stockage.

5. Mise en place d’un collectif citoyen du Lot
Face à ce projet surdimensionné il nous parait crucial de nous mobiliser pour demander plus de garanties quant à la qualité de notre eau potable mais aussi de discuter de la pertinence d’un projet de cette ampleur.
Ce  collectif travaille indépendamment de tout parti politique et refuse toute récupération de ces derniers.

Pour vous informer :
Blog : metha46.wordpress.com / Mail : 46metha@gmail.com
Une pétition est en ligne.

2.5 millions d’€ de subvention publiques pour un projet privé qui va charger encore plus
l’eau de boisson en nitrates et en métaux lourds : on passe du principe du Pollueur/payeur au principe du Pollué/payeur !

Les causses du Quercy ne doivent pas devenir une poubelle !
Le Collectif Citoyen  du Lot

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Un commentaire

Pour réformer efficacement les erreurs du modèle agricole dominant

Bonjour,

L’agriculture et l’alimentation de qualité nous concernent car nous mangeons tous.
Consommateurs, jardiniers professionnels et amateurs, soucieux de la santé des sols, de l’environnement et de l’être humain, vous êtes invités à cette rencontre.

Vivre d’une agriculture de qualité est possible aujourd’hui!

Le Samedi 3 Décembre 2016 à Caylus
de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30
à la salle des associations 15 avenue du Père Huc ( avenue principale entrée médiathèque)
Intervenant : Jean-Claude Poëncet
( Consultant en écologie agricole et souveraineté alimentaire)

Repas partagé de midi : un repas tiré du panier , sans oublier assiettes , couverts…

lienpaysdoc
L’association Lien en Pays d’Oc organise des journées de transition, des formations participatives pour réunir agriculteurs, consommateurs et intermédiaires sur la qualité nutritive de l’aliment et l’économie démocratique pour construire la filière.
Voir site http://www.lienenpaysdoc.com/
et page http://www.lienenpaysdoc.com/alimentons-nos-regions.html
Contact : 05 63 67 02 36 mail : lienenpaysdoc@orange.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page
Publié dans Annonces | Laisser un commentaire